deutsch | english
 

Capsule Microphonique de Surface
BLM 3

Colette
  • capsule microphonique (capteur de pression) pour la technique de surface
  • diagramme polaire hémisphérique très indépendant de fréquence, ainsi très faible influence de l’angle de prise de son sur la restituion de la couleur sonore
  • très bonne reproduction des graves
  • utilisation conseillée : prise de son d'orchestre
BLM 3

La technique de prise de son dite “de surface”, est
volontiers utilisée pour sa discrétion d’installation sans pied ou en suspension libre et son diagramme polaire indépendant de la fréquence.

L’orientation du microphone n’est pas indispensable. Cette technique s’appuie sur le phénomène physique du doublement de la pression acoustique sur une surface dure et réfléchissante: un microphone, placé tout près d’une grande surface réfléchissante, ou encastré dans cette surface, est soumis à une pression acoustique double de celle du champ sonore libre.

Théorique ment, la membrane du microphone doit être infiniment petite, et la surface infiniment grande et parfaitement réflé chis sante. La platine de la BLM 3 (Boundary Layer Microphone ou microphone à effet de surface), dans laquelle est incorporé le transducteur, assure la réflexion des fréquences élevées et moyennes. Pour réfléchir les sons de plus basses fréquences, et donc de plus grandes longueurs d’onde, la surface réfléchissante doit être d’autant plus grande et c’est pourquoi la capsule se fixe par exemple sur le sol, ou contre un mur ou toute autre surface adéquate, afin de s’approcher des conditions théoriques.

La platine de la BLM 3 n’étant épaisse que de 5 mm, et le transducteur étant placé décentré, l’influence de ses bords sur le champ sonore, et donc sur sa courbe de réponse, est minimale. Le champ sonore naturel n’étant pas perturbé par la BLM 3g, la directivité est presque idéa lement hémisphérique et indépendante de la fréquence, d’où une très faible altération de la couleur sonore lorsque l’angle d’incidence du son varie (par exemple si les sources sont en mouvement). Par principe, la BLM 3g évite l’apparition de l’effet de filtre en peigne qui est dû au décalage temporel entre le son réfléchi, par exemple par le sol, et le son direct.

A la différence des capteurs de pression omnidirectionnels, la BLM 3 (hémisphère) présente une sensibilité différente pour le son direct et pour le son diffus, non seulement dans les fréquences hautes, mais aussi sur toute la bande passante. Cette sensibilité est de 6 dB plus élevée dans le champ direct, du fait du doublement de la pression acoustique, et seulement de 3 dB dans le champ diffus, du fait des différences de phase des réflexions. Les microphones de surface transmettent donc “moins d’espace” et la prise de son est un peu plus “sèche” qu’avec une omni. Même lorsqu'ils ne sont pas directionnels, ils atténuent le son diffus.

La BLM 3 étant un capteur de pression électrostatique classique, elle assure à ce titre une bonne reproduction des fréquences basses et présente un rapport signal / bruit élevé, encore amélioré par le doublement de la pression acoustique.

Du fait de l’insensibilité de ce type de capteur aux vibrations mécaniques, et de son poids relativement élevé, les vibrations de la surface portante ne sont pas un facteur critique pour la BLM 3. S’il arrive que certains bruits, par exemple des bruits de pas, soient quand même captés, ceci est généralement dû à la propagation simultanée de ces bruits dans l’air.